Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Paris pathétique...

Paris pathétique...

Paris pathétique...
A Paris les feuilles sont grises
Dans de grandes poubelles vertes
A Paris les fleurs sont noires dans des prisons de plantes
Les grasses, les belles et les moins belles
Et dans les bois, que sont les biches et les faons devenus?
Le long de l'avenue des files de vans fébriles
Plus de cerfs égarés 
De gros boxers garés
Des filles nues au volant
Quand ce sont bien des filles
A Paris les cerfs en Rut sont des porcs
Et les biches des péri-pathétiques chiennes
Non, on n'effeuille plus les marguerites
A l'ombre des grands arbres
Un peu, beaucoup, passionnément grises
Dans la prison des villes, on remplit le grand vide
Avec l'amour qu'on peut.

Le vrai parisien n'aime pas Paris, mais il ne peut vivre ailleurs.

Alphonse Karr