Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Le mythe de la jeunesse éternelle?

Le mythe de la jeunesse éternelle?

Le pacte avec le diable consistant à troquer sa liberté contre la jeunesse éternelle est une escroquerie manifeste

Symboliquement le diable est un ange déchu, la représentation de tout ce qui pèse sur le Monde, l'attraction terrestre, l'attrait des plaisirs matériels, des passions superficielles... bref de tout ce qui sépare et divise.

Tout le contraire de Dieu donc qui, au contraire, symbolise le Bien ; le contraire des forces obscures, qui rassemble les brebis égarées et qui a créé une plénitude Originelle parfaite et permanente.

Le diable sépare et étymologiquement, il se pare aussi de masques et d'arguments trompeurs pour diviser la relation originelle pure et pour substituer l'enfer au paradis.

La permanence des origines est cette Unité Parfaite que la séparation perturbe. Cette jeunesse éternelle est symboliquement ce qui ne peut être divisé.

Ce qui vieillit est soumis à la Loi de l' impermanence et subit variablement la division.

Comment donc dans de telles conditions symboliques le diable peut il tenir sa promesse de jeunesse éternelle puisqu'il ne dispose pas des clés nécessaires au rassemblement de ce qui est séparé?

Il y a bien tromperie sur la marchandise puisque son fond de commerce, pour ainsi dire son statut Social, est totalement antinomique à l'Unité qu'il combat.

De sorte qu'il ne faut s' attendre à aucun miracle en se remettant corps et âmes au diable.

Nous vieillirons inéluctablement à l'ombre de nous même en brûlant chaque seconde de notre jeunesse sur l'autel séduisant d'une géhenne infernale.

Et si....

Et si nous sortions purement et simplement du conflit symbolique, finalement si confortables aux bons clients escroqués que nous sommes.

Et si nous considérions un moment le Sens de l'Origine, non plus en tant que dé-but ou fin chronologique mais justement symbolique.

Et si le diable c'était nous même? comme l'Enfer sont ces "autres" nos si semblables.

Nous sommes épars, divisés, masqués, goûtant à cette attraction terrestre comme des anges déchus, privés de Joie Céleste et soumis aux reflets abîmés de la Beauté première.

Et s' il ne tenait plus qu'à nous d'aller chercher cette jeunesse éternelle, par convention avec nous même; par relation décomplexée avec nos semblables, ou plus exactement en rompant avec les conventions que le Mental suggère, en concentrant nos forces sur cette Essence que le temps dissimule et que l'instant magique réveille par l'intuition et l'évidence.

Et si soudain la Lumière des Origines dissipait à jamais la lourdeur du voile épais qui nous dissimule a nous même et aux autres.

Alors sans doute, serions nous libérés du fardeau des contraintes matérielles.

Alors sans doute, le monde d'en bas deviendrait notre outil de Liberté qui rassemblerait ce qui était séparé en nous mais en nous offrant un truc en plus : ce que nous ne pouvions pas avoir dès l'origine, une individualité.

Nous sommes des petits morceaux individualisés du UN avec cette folie qui est un cadeau du ciel.

La jeunesse n'est éternelle qu'autant qu'on sache bien vieillir.

Puisque tout ment en nous, il faut donner de la Vérité à nos mensonges.

Alors si vous croisez le diable et qu'il tente a nouveau de vous vendre du rêve ignorez le et montrez lui votre sac magique rempli d'impérissable.

Le mythe de la jeunesse éternelle?