Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Un Coeur n'est pas à prendre...Il est à apprendre.

Un Coeur n'est pas à prendre...Il est à apprendre.

Un Coeur n'est pas à prendre...Il est à apprendre.

Je ne veux plus vivre en "oxydant" mon Cœur, ni occire davantage le souffle de la Vie que j'emprunte, au prétexte que les difficultés quotidiennes à trouver un sens objectif et indubitable à cette existence m' échappent toujours sur le Plan des perceptions, à mesure que je les poursuis.

Comment ai-je pu vivre ainsi, si longtemps enterré en plein Ciel, comme un rampant, les yeux pleins de poussière, les trois quarts de ma vie?

Ce monde, est peut-être encore un peu le mien, car j'y vis et j'y mourrai, mais ne me demandez plus de m'y perdre en votre compagnie. Je préfère m'éloigner et regagner ses profondeurs  si craintes et qui feront de moi l'original que vous fuirez un temps. J'aime la confluence des seuls regards originaux et sans jugement. On n'est d'ailleurs jamais seuls dans ce monde parallèle et pourtant si présent.

La Dualité a besoin de l'autre pour le combattre, car c'est sa nature de s'opposer. C'est une guerre sans fin avec trop peu de parenthèses de repos.

L'Unité elle, se suffit à soi-même pour trouver la Paix. La communion est la convergence non duelle et apaisée de tous en Tout.

Seul l'Ego abat la Lumière de la bienveillante Présence. Cette Lumière est pourtant permanente comme le soleil est là, malgré les nuages ou la nuit.

Ce que le corps doit à la Beauté, c'est ce qu'il puise à la source de son propre soleil, de sa propre âme, sinon il est insignifiance vulgaire.

Il n'y a pas de désirs sans voyages extrêmes

De l'amour au plaisir Jusqu'au bout de Soi-même.

On passe par les nuits pour renaître au grand jour

On rencontre son Cœur et on y sent l'Amour.

La Beauté ne paraît pas, elle émane de nous et fleurit en Soi, aussi intimement et progressivement que nous naissons et renaissons à nous-même, en expansion consciente et bientôt totalement dépliée d'un Essentiel trop longtemps froissé par nos vaines priorités.

Ne jouez plus à la guerre, mais à l'Amour qui désarme. Alors, chaque désir porte la flamme d'un Feu plus grand que le brasier de notre seul Ego. Chaque désir est animé d'un Amour qui le motive et le dépasse, en ce qu'il est la Beauté de l'éternité qu'on effleure par et depuis notre éphémère.

Ce n'est pas un crime de vivre différemment dans la matière. C'est la vie même, pourvu qu'on ne perde pas son temps à y perdre soi-même sa joie, emprisonné dans les grilles d'une matrice qui nous isole, au lieu de nous libérer. Car c'est bien le paradoxe. Le Monde n'est pas une prison, mais le sens même d'une révélation au Sacré qui le sous-tend. Le comprendre, c'est avoir rejoint son Cœur, par delà les limites de l'espace et du temps.

No reason to love, but love!

L'Amour est tout et partout! Il suffit de ne plus fermer les yeux pour bien le voir. L'Amour est tout et partout!

La Nature se moque de son reflet. Elle vit d'instinct sa beauté et son éternité, de l'intérieur, sans narcissisme, dans la juste intensité de l'instant incontournable et toujours authentique.

L'Amour n'est pas extérieur à Soi, il n'a pas de montre, il n'a pas de timing, il n'a pas de conditions. Il est hors du temps. On n'est coupable de ne pas aimer, qu'en accordant trop d'importance aux projets.

- Papa, c'est quoi le contraire du suicide ?

- la renaissance, mon fils.

La renaissance, c'est le réveil de l'âme endormie à ce qui compte vraiment ici.

Les projections, les attentes et l’orgueil, sont la seule Utopie des amours terrestres. Ce n'est pas l'Amour qu'il faut blâmer, mais les rapports humains, naturellement difficiles, à l'épreuve des choix et de nos propres illusions. Mais l'Essen-Ciel demeure, en soi et malgré tout, comme une boussole intime. Je vis le problème dont je SUIS la seule Solution.

L'Amour ne nous laisse le choix d'ailleurs que de le refuser, en décidant de vivre loin de lui, de lui nier son légitime et inévitable flux. Dès lors qu'on le reconnaît, on ne l'ignore plus jamais, car il est le courant de l'Univers que nous sommes venus comprendre ici, en conscience. On redevient cette innocence qui coule sans plus de peur d'être autre chose qu'une version neuve et éternelle de Soi-même, un Cœur à l'état d'enfance pure.

L'enfance a le parfum de l'innocente vérité. C'est après lui que nous courons le reste de nos jours, sans jamais plus le retrouver vraiment, sauf parfois dans la fraîche spontanéité de nos éphémères amours, au gré de ces sourires qui suspendent le temps.

La nostalgie du temps d'avant ses mensonges, ne restaure pas la vérité d'un amour abîmé. On ne peut recomposer l'harmonie d'un Cœur brisé avec des notes fausses.

Le seul crime, serait de ne pas tuer le temps. Il faut le dézinguer, plonger follement dans la seule et toujours jeune éternité qui nous libère, sans plus laisser une seconde nous rappeler notre passé ou nous faire craindre notre avenir.

C'est cela vivre : apprivoiser le mystère de la Vie, expérimenter sans relâche l'Amour - à l'épreuve des faits - sur un terrain souvent aride, le rendre fertile, comme le jardinier, non sans effort, connait ses fleurs et s'adapte aux cycles des saisons.

C'est cela vivre : recomposer patiemment notre Cœur en morceau en retrouvant chaque pièce éparpillée dans ce monde.

La Force, ne doute pas un seul instant d'elle-même.

Je n'ai pas eu besoin de trouver la foi. C'est elle qui m'a trouvée. Battez des ailes et vous verrez peut-être un peu de poussière d'anges, éclairer vos rêves.

Rien n'est impossible pour la chenille qui a aimé ramper, comme elle aimera voler. Seule son impatience peut la tuer. Elle ne se projette pas, elle vit ce rêve d'être Soi, pleinement satisfaite de son imperfection qu'elle ne peut ni blâmer, ni reconnaître, puisqu'elle ne (se) compare pas. L'Ego distingue, divise, arrache, sépare, possède, anticipe et regrette. L'Amour vit ... humblement mais sûrement.

L'Amour n'est pas une Utopie, il EST ce qui demeure quand tout passe et trépasse pourtant. L'Essen-Ciel n'est jamais qu'un rêve à comprendre, à mettre en œuvre en l'incarnant du mieux que l'on peut, dès ici-bas, en comprenant surtout à quel point cet idéal n'existe pas sur terre, mais qu'il faut s'en inspirer. Nous sommes la personnification de l'univers en expériences imparfaites qui nous en révèlent la Beauté. N'abandonnons pas nos rêves au prétexte que la Vie quotidienne n'est pas l'idéal que nous espérons ou regrettons. Que serait la vie sinon? Que serait la perfection sans la vie? Oui nous sommes imparfaits, oui nous avons droit de nous tromper, de douter, de fuir et de nous retrouver. Qu'importe le temps, puisque nous sommes déjà ce que nous avons vocation à reconnaître. Un jour, tout s'éclaire. C'est cette intuition en Soi qui transcende en Lumière ce que nous touchons et voyons, pas les objets qui brillent, ni non plus nos prétentions mortelles dans l'urgence de réussites relatives.

 

Un Cœur n'est pas à prendre.

Un Cœur est à apprendre.

Le rêve est nostalgie de qui l'on est vraiment

Un instant de répit dans nos vilains tourments.

 

Chris le Gardien - Aout 2019.

L'amour aussi ça s'apprend.

Gabriel Garcia Marquez.

De même que la valeur de la vie n'est pas en sa surface mais dans ses profondeurs, les choses vues ne sont pas dans leur écorce mais dans leur noyau, et les hommes ne sont pas dans leur visage mais dans leur cœur.

Khalil Gibran.

Devenir conscient de son soi, c’est permettre à l’univers de devenir conscient de lui-même.

C. G. Jung.

Ce que l'on voit est temporel, ce que l'on ne voit pas est éternel.

Ralph Waldo Emerson. - La nature.

Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l'apathie en mouvement.

G.C.Jung.

Heureux ceux qui voient de belles choses dans les endroits modestes où d'autres ne voient rien.

Camille Pissaro.

Vous n'êtes pas la cause des actes d'autrui.
Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leurs rêves, peurs, colères, fantasmes.

Lorsque vous êtes immunisés contre cela, vous n'êtes plus victimes de souffrance inutiles.

Don Miguel Ruiz.

L'âme est beaucoup plus compliquée et inaccessible que le corps. Elle est, pourrait-on dire, cette moitié du monde qui n'existe que dans la mesure où l'on en prend conscience.

C. G. Jung - Ma Vie.

On voit d’après la démarche de chacun, s’il a trouvé sa route. L’homme qui s’approche de son but ne marche plus, il danse.

Friedrich Nietzsche.

La présence est totale, immuable, calme et silencieuse. Et elle est la matrice commune de toute expérience. Ce que vous êtes, vous l'êtes déjà. (...) Cela se produit tout à fait spontanément et sans effort. "

Nisargadatta Maharaj.