Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Le Coeur en Commun...

Le Coeur en Commun...

Le Coeur en Commun...

J’ai toujours eu le sentiment profond, que le problème de la "conviction" est un combat que l’Ego mène pour lui-seul et contre l'autre.

Le terme con-vaince implique une triste notion triomphante de victoire, et par effet miroir, de défaite. En cherchant à con-vaincre, on ne veut que dominer l’autre, par une forme de violence faite à sa liberté de penser et de vivre. Or, on ne convainc jamais que les convaincus : ce principe, qui n'est pas qu'une Lapalissade, implique que la compréhension du monde est d’abord, et avant tout, une démarche personnelle qu’aucune violence ne peut forcer.

S'il doit y avoir un combat, il est éminemment celui de chacun contre tout ce qui occulte son juste regard.

Con-vaincre ce n'est donc pas tant imposer ce que l'on croit, mais le partager sur un plan Conscience commun.

Chaque fois que ma propre expérience me dévoile, d'intuition, un pan de cette Lumière si bien cachée, c'est une victoire surtout sur mon propre Ego et sur celui des autres. Je ne peux que re-connaître cette Lumière en d’autres, non pas tant parce qu'ils me l’auront imposée, mais parce que je me serai moi-même axé sur son rayon. Chaque fois en revanche que je me laisse convaincre par ce qui me détruit, c'est une victoire de l'Ego dominant, une violence de l'ombre sur la Lumière Pacifique.

Con-vaincre c’est (se) convaincre d’une puissance qui ne s’explique par aucun mot extérieur à nous-mêmes, et dont on a d’abord res-senti toute la richesse immanente des rayons. Si je cherche à l'extérieur de moi-même, je n'y trouve que de l'ombre. Si je cherche en moi, j'y puise de la Lumière que je sais alors re-connaitre en d'autres.

C’est donc, tout au contraire des desseins profanes qui veulent orgueilleusement imposer leurs idées, une quête personnelle du point permanent de jonction qui nous rassemble.

On ne comprend véritablement des autres que ce qu’on a compris soi-même, sans qu’aucune démonstration ne soit véritablement utile à cette fin. Car la seule démonstration qui vaille, c’est l’expérience personnelle utile qui nous mène naturellement et sans plus besoin de violence, à ce point de jonction.

Ce qui est valable pour moi ne l'est pas nécessairement, ni dans le même temps, pour l’autre. Tout est une question de regard intérieur. Les combats d’idées intellectuelles, sont le terreau des conflits dont l’Ego se nourrit et par lesquels il se renforce. Voilà le colonialisme mental qui domine ce monde historique !

Tant que nous resterons à la surface de nous-mêmes en acceptant notre soumission aux artificielles jouxtes de la conviction et de la démonstration, nous ne sortirons pas de la Dualité qu’elle implique. La conviction des ombres sera plus forte que l'évidence de la Lumière.

Or (se) convaincre, c’est par nature ne plus rallier les idées auxquelles on est étranger, mais adhérer fermement et inconditionnellement à l’Évidence, en la rencontrant, en entendant son écho en Soi-même. Cette résonance n’implique ainsi aucun viol, aucune tyrannie. La Foi profonde ne s’impose pas, elle se partage depuis la Source que chacun est en mesure, et de façon personnelle, de re-connaître.

Cette information immédiate et révélée n’a d’autre Source que l’Essen-Ciel, et ne dépend de personne. Elle ne naît d’aucune cause extérieure. Nous sommes sans doute les sujets (soumis) de la conviction des autres, mais nous sommes les maîtres absolus de la Lumière commune.

La conviction n’est plus une violence faite aux autres, mais une Pleine Conscience totale de ce que nous Sommes profondément et la reconnaissance de l'autre, à la croisée de cette Unité partagée. Vivre pleinement dans l’Essen-Ciel, c'est re-connaitre - en vibrations - ceux qui s'y baignent. Alors les mots ne s'imposent plus. Ils ne sont plus des outils de séduction, ils ne servent plus l'Ego, ils traduisent l’Universalité et sa Permanence. Le partage de cette Source commune ne nécessite aucune adhésion forcée, aucun élitisme. Il est le fruit de l’expérience de chacun sur ce chemin. Il est l’Évidence en marche.

On ne répond finalement jamais mieux aux questions qu'en s'interrogeant soi-même, en laissant la Beauté originelle se réinstaller d’évidence, à sa juste place. Tout le reste n’est que de la mise en formes.

Le véritable sens de l'Amour est cette reconnaissance mutuelle. Ce savoir être, n’est jamais conflictuel. Il est communion convaincue, l’un dans l’autre, l’anti-duel, l’anti-Ego par excellence.

Convaincre, n'est jamais vaincre la crédulité et l'absence de jugement éclairé de l'autre, mais c'est vaincre l'obscurantisme qui nous aveugle en mettant au jour et en en partageant la contemplation le seul rayon intime qui nous nourrisse et nous éclaire vraiment, sans condition. Communiquer c'est aimer sous un Ciel et sur un terrain commun ... où chacun est maître de son propre sursaut de conscience, ou de son endormissement.

Ne cherche plus rien ailleurs qu'en toi. N'écoute que les sons de ton Cœur. Ils sont l’Écho du Monde que tu avais perdu, l'axe sur lequel tous les Cœurs ont vocation à s'aligner, sans violence. Le printemps de la Vérité fait reculer nos nuits sans violence, car l’Évidence est une Lumière qui croît sans heurts.

Ne donnez pas d'explication : les amis vous comprennent et les ennemis ne vous croient pas.

Elbert Hubbard.

Communiquer, c'est mettre en commun.

Jacques Salomé.

Très touchante interview de Jacques SALOME ...

Le Coeur en Commun...