Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
La mémoire du Coeur...

La mémoire du Coeur...

La mémoire du Coeur...

Les masques font pleurer. À quand nos âmes libérées de toute vêture pesante?

 

En cette vie, si nous ne parvenons pas à remettre en question l'ordre matériel des choses, nous sommes comme des fantômes en incarnation. On doit tenter de réduire l'impact du Mental sur notre vie quotidienne pour renaître, sans renier le corps qui nous manifeste pleinement.

L'homme n'a pas simplement vocation à s'adapter à son monde mais à le transcender, c’est à dire, à y reconnaître la part de Sacré qui l'y attend.

Tu sais, quand le Cœur parle, c'est difficile de le faire taire. Si la nature se meurt, ce n'est pas par manque de couleurs, mais par manque de nos propres yeux pour nous les révéler.

Il n'y a pas de chemin ouvert, qui n'ait pas insisté un peu pour que nous l'empruntions. L'écouter est un art et y marcher une libération.

Il faut aussi sans doute, beaucoup de rébellion pour dire non à la foule qui tente de nous dissuader. Dans un monde fermé aux rêves, il n'est plus belle liberté que la provocation. Provoquer notre destinée, puisqu'elle nous inspire par delà les sentiers battus du confort ou des souffrances immédiats.

Tous les signes nous révèlent. Ils sont un lien qui nous consacre. Les yeux s'arrêtent à leur surface, mais le Cœur s'engouffre dans leurs arcanes. Tout est d’abord formes ... puis signes. Toute manifestation est un joyau Infini, une partie Consciente de l'Univers, le kaléidoscope Sacré dont chacun est la libre Révélation.

Tout Temple s'érige à l'image de Soi. Non par orgueil mais pour symboliser sa juste grandeur infinie et sa place parfaite dans l’œuvre.

Écoute ... chaque instant parle au Coeur. Seul notre égarement nous y a rendu sourd. Écoute la mélodie du vent. On communique avec Soi-même, quand on se connecte à la Beauté du Monde.

Une courte fraction de seconde suffit pour plonger à la racine verticale de l'Infini. Plus rien alors ne peut plus se perdre. Les masques ne retiennent plus nos personnes en exil, dans le cloisonnement de nos manifestations !

Les murs nous séparent de notre poten-Ciel. S'il n'y a plus de rêves, il n'y a plus d'enfant, il n'y a plus d'espoir, il n'y a plus que de la terre aride et des yeux secs. En nous, se concentre toute la Lumière originelle du Monde. On s'y rend tous perméable. Un jour, l'évidence ne supporte plus de doute durable. Un jour on ne vieillit plus. On rajeunit depuis l'éternité qui nous reçoit.

Les rêves sont des cartes postales animées de l'invisible. On économise assez de richesse intérieure pour ce voyage Sublime.

Voler n'empêche jamais de marcher. Mais combien d'ailes atrophiées, à ne pas croire en elles, se sont abîmées au sol leur Vie durant ?

La vraie jonction horizontale des rives, passe par la verticalité du Ciel. On ne peut réduire leur distance avec nos seuls yeux d'Homme. Il y faut un peu de Coeur, pour se rappeler ... à Soi-même.

L'Ancre de nos vies, ce n'est pas seulement la terre que foulent nos pieds, mais le Coeur, qui nous relie au Monde et le fonde. La raison est l'enclume de l'âme. Tout ce qui participe à la Beauté du Monde, a vocation à s'élever. Qui n'a jamais volé, ne sait pas ce qu'est l'Harmonie. Peu à peu on entend l’appel de l’Essen-Ciel.

Voyager, plus loin que nos yeux, plus vite que nos sens, plus profond que l'océan, c'est oser braver l'espace et le temps.

Regarder au delà ... c'est oser Être, par delà tous nos préjugés et limitations. Être c'est ren'Être... Je crois que la Magie dépend de l'espace infini que nous sommes capables de rejoindre dans l'instant que le Cœur seul sait consacrer.

L'Infini ne se laisse pas connaître par la raison. Le Cœur seul le re-connait. Ils se parlent depuis Toujours. L’Infini se passe du temps, qui est une projection Mentale. La plus belle des promesses se compose au Présent de son Cœur. La promesse au Présent c’est re-connaitre sa part Sacré, Ici et Maintenant.

Les voies s'ouvrent, quand nous nous alignons sur elles. Là où tu ne vois que des yeux, je sens une destinée, faite de forces et de faiblesses, qui se manifeste en vibrations invisibles. L’œil du Cœur n'a pas d'objectif, pas de fin, pas de but à atteindre. Il est son propre plein, et rien de ce qui Est n'existe hors de lui.

Feuillette l'album de tes rêves. Tissés d'éternité ils ne vieillissent pas, même s'ils sont parfois jaunis par le temps et les obstacles.

 

Courte la vie, éternelle notre destinée. La Lumière à besoin du cycle de ses ombres.

L'enfance? Ce n'est pas le début de Tout, c'est le Début et la Fin. Reviens vers l'enfant qui t'appelle. Vous avez tant souffert l'un sans l'autre. On a dans l'âme tout ce dont on a besoin, depuis Toujours et à Jamais.

On laisse bien sur tous derrière Soi un peu de son enfance. Mais chaque pierre, chaque arbre, chaque odeur nous en restituent l'innocence brute. Le Coeur aussi se souvient de l'Essen-Ciel.

Peu importe ce qui t'attend. Élance-toi. Tout arrive au bon moment. Tu reviendras à Toi. Il ne s’agit pas d’attendre, il s’agit d’être. Voilà le cycle incontournable de notre manifestation en chair, ici-bas.

Que restera-t-il au bout d'une vie, sinon la trace lumineuse du chemin que nous aurons tracé vers le Ciel ?

Pas de Provence sans cigales Pas de cigales sans étés, pas d'étés sans hivers, pas de chants sans de longs silences, pas de vies sans mues. Tout coule, vers le meilleur de Soi.

Peu importe qu'elle soit brève, cette vie, pourvu qu'elle soit intense, et que chaque seconde soit remplie de Présence. Une vie bien remplie ne vend pas une miette de Soi au plus offrant. Toute la Nature se déploie d'instant en instant, à n'être que Soi-même.

Ne faire qu'UN avec ses joies et ses peurs, sans plus d'angoisse ni d'attente, voilà l'alignement: chaque seconde de sa Vie, pleine de Soi. Les animaux ont cet équilibre parfait. Dépourvu de Moi, ils s'alignent et se confondent Pleinement avec la Nature, d'âme et de corps.

Le Cœur ne connaît intuitivement ni Temps ni Espace. Il n'a pas de place pour le manque, quand il n'est pas dans l'obsession de ses limitations.

Le Bonheur? C'est l'heure juste, qui ne se soucie pas de l'instant vécu, parfaitement aligné sur l'Univers, un mouvement spontané vers Soi. Le pouvoir d'être heureux n'est pas autre chose que la faculté intérieure de restaurer l'Essentiel perdu de Soi. Nous sommes les petites virgules d'une phrase infinie qui n'a pas de point.

La Paix est le binôme de l'Amour. Frères et sœurs ils sont inséparables. Si vous les croisez séparément, ce sont des usurpateurs. L'Amour ne connaît pas de guerre. Il ne la mérite pas.

Rassurez-vous. On a tous été en bas un jour. Ça laisse un certain espoir à l'humanité de restaurer un peu la Paix des cœurs. L'ignorance ne se soigne pas volontairement, quand elle est à un stade avancé. La vie se charge de nous faire ressentir les effets de nos égarements. Qui peut résister à l'appel de son Coeur, qui nous promet de sortir de nos effroyables douleurs?

Colère, jalousie, méchanceté, envie, mépris ... sont sans fondements. Des réactions Mentales induites, qui profitent de nos égarements. L'état de spleen nous invite par la souffrance parfois, à restaurer ce qu'il y a en nous de plus paisible, de plus essentiel, de plus authentique.

Les mots dépassent notre pensée quand on s'emporte? C'est exactement l'inverse. C'est le Mental qui déforme la Magie que les mots véhiculent. Car les mots ne sont pas une prison. Pas davantage que ce monde visible, pourvu qu’on s’y re-connaisse.

Les mots qu'on a perdus sont le corps du Verbe. Ils sont les barques sacrées vers Soi-même. retrouvons les dans le Silence de notre Coeur.

En partant du Cœur, la sensualité veut notre repos confiant, sur le terrain de courbes magiques et gracieuses, mais sans jamais s'y égarer. La Terre est notre terrain de Liberté. Notre épreuve de Courage et de Re-connaissances. Parce que notre seul gain sur terre, c'est la part d'Amour que nous aurons su trouver et partager. Du Centre, je déploie des rayons insoupçonnables d'authenticité. Au centre du cercle, bercement Sacré du Mystère, je me re-trouve en Lumière autonome.

 

L'impossible ne dure jamais, car l'Éternité est la croisée de tous les possibles.

Il n'y a pas de connexion exclusive, mais toute connexion est définitivement plénitude et éternité de Cœur.

L'âme qui reconnaît en l'autre une sympathie évidente sans pouvoir la vivre est soit en guerre par le Mental, soit en paix par le Cœur.

Il y a 2 façons de dire je t'aime, celle :

- de la monnaie d’échange, mentale et possessive qui attend d'être payée en retour.

- de l'Amour.

Les saveurs de la vie passent par tous les pores de notre peau. Elles incarnent tout ce que l'âme ne peut plus dire clairement.

Il n'y a pas d'Amour sensible, sans une main pour le dire. Mais son Essence se perçoit par delà toute forme.

Ai je besoin de tes je t'aime, comme la plante à besoin d'eau et de soleil ? Si mon âme te dit je t'aime, elle te le fera toujours sentir. Si elle veut te le prouver de chair, elle te le manifestera avec ses bras et ses lèvres. Mais l’Essentiel ne sera pas là. L’Essentiel sera toujours à la Source de toute manifestation. On n’a plus besoin du monde matériel de surface manifeste. La profondeur nous relie les uns aux autres. S'il me fallait vivre chaque jour les yeux fermés pour vous rejoindre en pensées, je me ferais aveugle à ce monde jusqu'à la fin des temps. Se rendre aveugle à ce monde, c’est avoir su ouvrir d’autres yeux, perçu d’autres réalités palpables. En vérité, on n’exclut rien, on rentre au Cœur des choses. On transcende toute séparation initiale.

Ainsi se construit notre existence, au milieu des autres. Cette Dualité de prime abord absurde dont la Beauté-Source nous appelle substituera bientôt le manque, le besoin, par la juste Plénitude que l’illusion nous avait fait perdre « de vue ».

Personne n'appartient à personne sur cette terre, personne n'est moins ou plus que personne. Personne ne se sépare de personne. On s’éloigne ou l’on se rapproche, mais personne ne perd personne. Tout vit en Tout et la Perfection n'a pas besoin de hiérarchie ou de strate. Fermez les yeux qui isolent, ouvrez les yeux qui re-composent. Tout est en Soi, depuis Toujours. Laissez remonter l'enfant que vous avez fait descendre dans l'oubli.

Si on base l'amour sur le manque et le besoin, on se réduit à le chercher là où il n'a jamais été. Car l'Amour est déjà là. Nous Sommes Amour.

On compose l'Amour avec des notes essentielles. Le parfum est un subtil mélange de senteurs qui nous précédent et nous survivent. Le Cœur est le seul espace qui sait défier le temps. Aucun grand illuminé n'a donné au temps l'importance qu'il n'a pas. Le temps nous conduit vers le fondement même de notre éternité.

Il ne faut pas se battre pour y arriver. Ce n'est pas vrai! Il faut au contraire croire en Soi et en son éternité pour ne plus se battre.

 

A Cœur ouvert, les nuits ne sont jamais loin du Soleil.

Dans son Cœur, on sait que Rien n'est figé, rien n'est soumis au Mental, ni à la Loi des hommes, on sépare l'ivraie du bon grain

La générosité, c'est le Coeur qu'on expose sans condition, et malgré sa fragilité extrême, qu'on ne veut plus dissimuler.

J'aime les êtres à l'âme généreuse, qui prennent le risque de s'affaiblir à trop donner d'eux-mêmes mais qui continuent à œuvrer malgré tout. L'attention, d'un mot, d'une image, d'un cadeau même infime, c'est le don de l'âme … des bras qui même de loin, réduisent les distances. Cette force non violente qui surgit de nulle part et rayonne partout : voilà bien la Beauté.

La Nature n'a pas inventé de barrières imperméables à l'essentiel. On transpire tous d'âmes et de Coeurs.

À cultiver la laideur je m'isole et me perds. En cultivant la Beauté, je rassemble et me retrouve. Qui peut désirer et entretenir la forme la plus brutale de son être? Je crois que naturellement, une force nous incite à aborder la plus belle de nos rives. Un jour on y consent.

La Beauté, c'est ce qui s'anime de sublime, quand la Source résonne dans le corps et l'irradie.

Le charme ne sait rien rajouter. Au contraire, il en enlève. Il enlève tout ce qui est pesant, superflu, accessoire. L'élégance est la pleine réconciliation entre le corps et l'âme. C’est la Beauté réduite à sa Simplicité. Il n'y a que de l'élégance dans l'alignement avec Soi. Le Un qui brille de mille éclat. Cette réconciliation dans l’Instant que la pleine Conscience saisit soudain. Instant de grâce … La Beauté, c’est ce qui suspend le temps et éclaire la nuit des formes.

Tout n’est plus que tendresse et comme le poète l’a si bien écrit, "luxe calme et volupté" … par-delà le bien et le mal que le Mental chérit. On ne se brûle jamais à bonne distance de Coeur.

La tendresse, c'est le toboggan du Cœur. Elle nous fait glisser vers toutes les folies possibles, à jamais joyeuses.

Laissons la laideur du monde à ceux qui la cultivent. Il y a encore tant de Beauté à révéler. Elle jaillit à Cœur ouvert. Ne jouez pas à être sage mais soyez sage et jouez. Riez de bon Cœur, ça fera au moins émerger un peu d’âme. Le rire n'est pas le propre de l'homme, mais de son âme déployée

La Beauté se partage à l'infini des Cœurs vrais. À la croisée des innocences que l'Amour redéploie. Parce que l'Amour c’est Ça: une complicité que l'énergie nourrit d'un enthousiasme profond.

On a peu de temps ... et pourtant. On a tout le Temps. Chaque retard, chaque refus de voir, et on nous offre une chance, encore et encore. Le temps est un cadeau. Le temps est l’Utilité de LA Transcendance.

Savoir descendre, savoir monter. Quoi de plus beau que nos vies, dans l'éternité de nos personnages mouvants. C’est parfois si difficile de continuer à croire en ce que les autres nient farouchement faute de le voir. C’est difficile mais tout nous rappelle à ces vérités que le Cœur protège en Soi.

La solitude peut parfois peser, même au milieu de la foule. Car on se sent si différent.

Tu sais, la solitude, c'est fermer la porte de son Cœur au milieu d'une foule lumineuse, ou trop l'ouvrir au milieu d'une foule indifférente. Ni trop orgueilleux de son savoir Sacré, ni trop fermé à son appel,  il faut savoir trouver le jute entre-baillement de Soi, juste assez pour vivre les pieds sur terre et l'âme ouverte à l'Essen-Ciel, ce repos chargé de bienveillance et de Paix.

Les guerriers de Lumière ne sont pas des combattants, mais des remparts concentrant assez de Lumière pour que les ténèbres reculent.

Il m'arrive souvent de flancher sous la pression des foules. Pourtant une voix m'interpelle toujours. Je dois juste entendre son écho, ne pas m’y rendre sourd, ne pas fermer la porte du Temple Magique qui m'a accueilli après tant d'efforts.

Le Mental n'a plus prise quand nous sommes alignés sur le Tout. L'Axe du Monde se baigne d'une Lumière que les ténèbres ne savent plus occulter. On aura beau chercher à me convaincre que le monde s’achève dès notre dernier souffle rendu, mon Cœur sait, en Silence ce qui est vrai. Et vous tous ici savez, en Silence ce qui est vrai.

L'appel de notre Âme, se manifeste de façon spontanée, parce qu'on en est constitué pleinement. On ressent alors le besoin de le partager. La nuit ne craint pas le jour. Elle le complète. Ainsi la foule et toutes formes manifestées ne sont plus que des supports accessoires. L'important n'est pas là, mais Tout est important vers et pour la Lumière.

On peut mourir serein quand on a percé le Mystère Sacré. Mais rien ne vaut la Vie, même sa dernière seconde trace la route de notre éternité.

La confiance dans les lois de l'Univers, la Conscience du Tout et de SOI, conduisent naturellement à dévoiler le grand Mystère de la Vie. Le Coeur garde la trace de ce que nous avons perdu, et nous le retrouvons tous un Jour. Et quand tout parait sombre: souvenez vous de la Magie qui un jour vous a saisi. Elle est toujours là!

 

Trois choses ne peuvent pas être cachées longtemps : le soleil, la lune et la vérité.

Bouddha.

Le coeur a sa mémoire.

Albert Camus.

Quand l'amour grandit en toi, la beauté fait de même. Car l'amour est la beauté de l'âme.

Saint Augustin.

Gardons nos cœurs ouverts. Et après, on verra. Tant que nous ferons ça, tout restera possible.

V.H. Scorp.

Toutes les choses sont liées par des liens invisibles : nous ne pouvons pas arracher une fleur sans déranger une étoile.

Galileo Galilei.

Sans l’amour rien ne reste d’Eve ; l’amour, c’est la seule beauté.

Victor Hugo.

C'est par les pleurs du ciel que naissent Cent jardins aux sourires éclatants.

Djalâl Al Dîn Rûmi.

Pour être quelqu'un ici et maintenant, il faut renoncer à être un autre ailleurs ou plus tard.

Vladimir Jankélévitch.

Vivre à même l'éternité, C'est vivre au jour le jour.

Emile Cioran.

Oui, la matière, c'est la nuit.

Victor Hugo.

Le temps passé dans l'amour n'est pas du temps, mais de la lumière.

Christian BOBIN.

Ce rêve impossible : que tous ceux qui se sont aimés n'aient jamais à se quitter.

Georges Dor ; Après l'enfance (1975).

C'était si beau que j'ai fermé les yeux.

Yvan Audouard.

Regarde quelque chose et tu ne vois rien. Ne regarde rien et tu vois tout.

Koan Zen.

L'amour fait peur, puisque c'est la seule énergie de l'univers que l'homme n'a pas appris à gérer par sa volonté.

A.Einstein.

La mémoire du Coeur...