Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Eclipsons lesT'Erreurs du Mental...

Eclipsons lesT'Erreurs du Mental...

Eclipsons lesT'Erreurs du Mental...

Le Terrorisme, la marque d’un mal profondément marqué et nourri par nos aveuglements :

Les hommes projettent sur le Monde des lumières noires qui l'assombrissent.

Le Pakistan et la Belgique, à leur tour, sont victimes de la plus ignoble lâcheté de martyres idéologiques. L'horreur d'un futur bien sombre!

Nous sommes tous devenus des terrorisés ou des terroristes. Nous sommes le produit conforme d’une société moralement morte et spirituellement détournée.

DAESH et l'EI s'infiltrent dans nos vies modernes, comme un Sida Social qui n'a encore aucun traitement connu, autre que celui de l'impuissance ou de la contre-barbarie, formes atténuées de la barbarie initiale.

Messieurs les Politiques, il en va de votre responsabilité que le terme «combattant de la Liberté» ne soit pas qu'un affreux Oxymore.

Messieurs les politiques, nos soldats que vous menez à la boucherie méritent bien plus leurs décorations militaires que, beaucoup d’entre vous, vos légions d'honneur

Messieurs les politiques, au fils des années de vos règnes successifs, vous avez fait de nos enfants des vases vides, sensibles à n'importe quel espoir idéologique, par abandon de conscience. Ils se sont rempli alors de dogmes et de colères barbares.

Vous nous construisez une société de haine, à laquelle nous sommes tous tentés de participer un peu par réactions et émotions primaires.

L'Histoire est une contre-Histoire de la Paix.

Nous ne pouvons accepter la haine, ni la subir ni l'animer. Aucune cause juste n'est légitimée par la colère. Mais ils nous savent fragiles.

On nous incitera à la colère, on nous incitera à la vengeance. Au bout du compte, ces terroristes auront fait de nous des terrorisés.

Chaque fois que nous succomberons au sentiment de haine, nous nourrirons le terrorisme. Rien ne doit nous détourner de la Paix, notre Unité.

Aucune violence intérieure ne saurait vaincre à l’infini le conflit né à l'extérieur. La ré-action a la même source que l'acte qui la génère, et rien n’est pire que le combat des Egos opposés.

J'ai servi dix-sept ans mon pays et me suis rendu compte que les Politiques se servaient de notre courage pour légitimer leur lâcheté, leur confort et leurs procrastinations.

Je loue le courage de nos soldats mais je désapprouve la lâcheté de nos gouvernements. Ajouter la division à l'émotion est criminel.

Cette blessure sociale profonde, Messieurs les politiques, est celle que vous avez contribué à permettre. Et elle a des racines que vous ne savez pas combattre.

La soif du pouvoir et les politiques contradictoires au service du plus offrant ont toutes menées au chaos qui est le notre aujourd’hui.

Réagir, oui. Agir, sûrement! Mais quand on en est réduit à traiter les effets en renforçant le niveau de sécurité, on ne traite pas les causes.

Ceux qui en veulent à nos libertés, frapperont partout où nous ne pouvons les voir, puisqu'ils frappent partout où nous nous doutons qu'ils sont.On promeut le Tout sécuritaire car on ne sait pas endiguer les frappes aveugles, ni les prévoir.

Ces jeunes terroristes d'opportunité ne sont que des pantins, qui ont reçu l'ordre de détruire le monde qui les a pourtant nourris.

On n'endigue jamais la haine en prônant la guerre. On la renforce. La guerre ne sait que réduire les fractures ouverte avec des pansements qui les infectent.

En tuant un criminel, on repousse le problème puisqu'on ne se débarrasse pas de la cause barbare. On s'y laisse, en revanche, soi même prendre. Les chausses trappes sont profondes et bien dissimulées.

Il faut aller à la racine du mal!

Ce que l’Histoire ne retient, poussée souvent dans les retranchements d’un Ego malmené, le Cœur doit l’inciter à Agir enfin. Agir sans prendre, à l’infini, des chemins de traverses insolubles de réactions dictées par l'émotionnel impérialiste. Il n'existe pas de solution de paix aujourd’hui sans la promotion individuelle et active de la paix par chacun de nous.

J'ai peur pourtant que le monde ne tombe dans le piège de la colère, le carburant le plus inflammable attisé par les ennemis de la liberté.

L’attachement, la possession, la jalousie qui procèdent de nos peurs primaires, ne peuvent être éclipsées si nous nous maintenons sous l’emprise de l’Urgence et de l’Ego. Ces réactions ne sont pas l'Action Juste!

En combattant par réactions la dualité, on ne fait que la renforcer, systématiquement. C’est un combat sans fin, sans victoires : la souffrance demeure. Finalement, on tente de se contenter de souffrances moindres, entre deux grandes plus douloureuse. Ainsi va tristement l'Histoire des Hommes que le Mental nourrit.

Pourtant, les causes de toutes nos peurs ne survivent que grâce à une seule et même condition: notre entêtement à résister, l’attachement à nos masques.

Et puisqu’il faut espérer en ces jours troubles, voici ce que l’intuition nous apprend.

Pourquoi le Terrorisme n’a pas d’issue possible ?

La dualité est une donnée mentale qui nourrit tous les antagonismes du monde et jusqu’aux plus barbares. Terrorisme et destruction de notre planète, sont le produit de nos pollutions mentales. Le remède, le seul, est en chacun de nous.

Choisir un camp, se positionner pour ou contre quelque chose? c'est systématiquement combattre par une violence opposée, qui est violence. Chasser les ténèbres avec les ténèbres, c'est rajouter du noir à la nuit. La Liberté est partout menacée y compris dans son propre camp.

Agir, c'est refuser la violence qui est un combat stérile: c'est reconnaître que chacun dispose d'une clé unique pour promouvoir la Paix, et l'essaimer.

Les peurs doivent être étouffées, comme on étouffe un feu qui nous ravage en lui coupant l'oxygène qui le renforce, son carburant mental.

Nous ne sommes rien tant que nous n'avons pas plongé au cœur du Tout. Plongés dans la dualité, nous sommes chacun à notre niveau des apprentis de l'Unité. Des soldats de Paix.

La sérénité devrait toujours accompagner l'Amour. La Vie est un apprentissage progressif pour trier laborieusement l'essentiel de l'accessoire

Vivre en toute transparence de Soi, nécessite d'abord de savoir qui on est puis savoir renoncer à qui on n'est pas.

Il y a tant de murs autour de Soi, mais tant de rêves en nous pour apprendre à les contourner. L'Amour est l'Art Ultime de la Communication. Apprendre à communiquer c'est apprendre à aimer. L'Amour se ré-apprend, puisqu'on en perd la trace en grandissant.

L’Arme Nucléaire du Coeur détruira la T’Erreur, comme neige au soleil :

Notre T’Erreur est de croire en un Monde qui nous tient dans ses Fers.

La force n'est pas la violence, non. Jamais elle ne doit l'être. Elle est la spontanéité de sa juste nature qui se consacre en Beauté parfaite.

Tout rapport humain s'établit d'abord par besoins et rapports de force, mais ne met à jour le Sublime et inconditionnel Amour qu' une fois qu’on a transcendé et libéré chacune de nos ambivalences. Chaque masque alors tombe, un par un, en découvrant progressivement Notre vraie "VIE-SAGE".

Si l'essentiel du monde nous échappe à l'extérieur, sa Source nous retient de l'intérieur. La nature ne connaît rien de la laideur. Elle est une génération spontanée de l'Originelle Beauté. On ne trouve pas à l'extérieur ce qu'on a pas cherché en nous. Chacun reconnaît ce qui est précieux en chemin, car on a rendez-vous avec Soi.

Nous n’existerons pas en suivant les modes. Nous SOMMES parce que nous suivons notre Cœur. Et notre Cœur ne tue jamais l'espoir de raccommoder ce que le Mental avait lacéré.

S'adapter au monde c'est s'adapter à toutes ses hostilités et en tirer le meilleur de Soi.

Ainsi, même la dualité est noble, car en la transcendant, en la raccommodant, elle nous amène vers la non-discrimination. Vers Soi. Transcender le Monde, c’est ré-unir ce qui était épars. C’est réunir en un seul paysage, toutes les pièces éparpillées du grand puzzle de la Vie.

Chaque instant est un apprentissage vers la plénitude. Sur le sentier, chaque pas solutionne l'équation.

Le Ciel n'est pas au-dessus de nos têtes...Non. Le Ciel entoure le monde, comme une écharpe de "Soi".

Par-delà le temps et l’espace, par-delà les divisions mentales, nous renaissons alors soudain à la splendeur de l’Essen-Ciel.

Quand le monde vous paraît médiocre, regardez son horizon "à la verticale" de votre Cœur. Vous y verrez l’infini du Monde et vous vous y confondrez en Joie.

En cette période de Pâques, il est bon de rappeler la portée symbolique de cette belle tradition Chrétienne. La résurrection transcende la fatalité horizontale et révèle le secret de la verticalité sacrée. Nous sommes tous des Christ en puissance. Les points cardinaux de la croix se concentrent au Cœur de l'homme.

On n'empêche pas la venue du printemps. Au rythme des saisons, la vie s'écoule en harmonie. Jours après nuits, printemps après hivers, tout se régénère.

Les orages passent...le Ciel reste toujours lumineux derrière les nuages les plus sombres...qui passent. Les peurs et les T’Erreurs sont de gros nuages amoncelés. Les tempêtes les plus violentes trépassent…

Si le temps perdu ne se rattrape pas, le Présent lui ne nous sème jamais. L'éternité nous contemple au Cœur du SOI.

Nous ne sommes ni notre passé ni notre futur, mais nous Sommes un instant suspendu qui marche, pas après pas. La somme de tous nos antagonismes. Leur réunification au Cœur de SOi.

Chaque Pas est un Présent qui nous révèle. Chaque nuage en moins, chaque tempête en plus, nous rapproche de cette Lumière qui ne tarde pas à jaillir, pourvu qu’on s’y projette. Comme l’avion, pris dans les plus fortes perturbations, fait une percée, pour voler dans un Ciel Bleu Azur. Le cycle qui régénère la Beauté est irrésistible. Il est là Beauté elle-même quand la beauté se régénère.

Au travers le Cœur, comme d'une fenêtre ouverte, on se nourrit des rayons chaleureux du Soleil flamboyant.

Un jour on sourit...car la joie devient plus forte que toutes les peines du monde. Aucune rage n’atteint ceux qui volent dans le bleu de l’Essen-Ciel.

Le côté sauvage de l'homme est un instinct d'âme qui le pousse, vers ses horizons lointains et pourtant si proches. L’alchimie du Monde rapproche d’eux-mêmes, ceux qui s’en étaient éloignés.

La Vie ne vaut sans un Cœur Magicien qui l'anime. Le côté sauvage de l’âme, qu’on avait mis en cage, c’est bien la part de Magie que les enfants perçoivent, avant de s’effacer à eux-mêmes, le temps d'un trop court voyage.

L'éveil est une Re-naissance à l'enfance éternelle. L’homme nouveau revient à l’Innocence Originelle qu’il avait quitté.

La spontanéité de notre Nature s'exprime toujours selon l'évidence d’UN instant juste. Seul l'homme est en décalage. Le Mental est le décalage de l’Homme-Mental, sa maturité fait sa division.

Il faut faire mourir le vieil Homme en nous. Voilà une sage maxime!

OUI. On est un ange, quand on a creusé au delà de l'apparence des amours profanes et découvert l'essentiel du Cœur. On est un ange quand on sent couler en Soi la fraîcheur Originelle de son Âme. Alors on devient pur Amour. Alors on est plongé au Centre de Soi, debout et librement Unifié. L'innocence est une spontanéité vivante. Un jour ou l’autre chacun la ressent, en cette vie ou pas, selon sa progression Karmique.

Joie, Beauté, Paix et Amour sont les quatre piliers de la Vie-Une.

La nuit, se reflètent les Espérances venues de contrées intimes qui se dévoilent aux rêveurs éveillés. Écoutez...Le Silence vous murmure des tonnes de « je t’aime ».

Ce feu éternel qui ne se consomme ni ne se consume et qui allume chacune des flammes de nos vies, c'est bien l'Amour

Rendons notre Cœur aussi souvent que possible perméable à cette Lumière que le Mental veut systématiquement occulter.

Le trop n'est jamais assez quand on aime. On est à la juste mesure de l'Amour qui s'exprime, simplement, sans calcul. Ne détruisez rien que la vie ait portée en elle. Détruire, c'est se détruire. Ils plantent une graine de haine? Plantez mille graines d'Amour. L'Amour ça s'arrose tous les jours. Un jour sans dire "je t'aime" est un jour perdu.

Murmurez à l'oreille intime de l'univers-Ciel. Il vous révélera, un par un, ses doux secrets

On ne peut être insensible à l'innocence qui nous rappelle que nous puisons aussi originellement à sa Source. Le sublime c'est la perception de l'inaltérable Beauté. Nos yeux prennent l'éclat du Cœur. C'est inévitable. Chaque fois que nous sommes touchés la Lumière s'y reflète. Aucune Source n'est plus belle. Combien y puisent? Et combien s'en éloignent?

L'éphémère connaît l'Ether-nité et y conduit, quel que soit le chemin, quel que soit le temps qu’on y met. Il suffit d’une étincelle de Conscience pour la com-prendre.

profite de chaque instant de ton éternité

S'il ne manque que le toucher à l'âme c'est déjà trop. Il n'est de plénitude que dans l'exprimable. L’Amour se promeut par l’exemple, l’Art, les mots, les gestes et il passe par tous les sens. Car l’âme et le corps ne font qu’un. Ils s’équilibrent sur l'axe du Monde.

On ne doit pas lutter contre la chair, on doit l'envelopper d’âme. Il n'y a pas de corps sans âme ni d'âme sans corps. La cristallisation matérielle inclut différents niveaux énergétiques de consciences. Il n'y a pas de Vie sans émotions primaires. Mais il faut les réconcilier dans l'UN.

S'élever amoureux vaut toujours mieux que tomber...ça ne fait que du bien. Tout ce qui nous divise contribue à diviser le monde.

Aucune sagesse n’est austère. La sagesse austère est un oxymore ...il faut aimer rire et faire de la vie un terrain de jeu et de joie.

Blottis en corps à corps immobiles, comme elles dansent leurs âmes. La tendresse? c'est une valse d' âmes.

La grâce c'est l'âme qui danse.

La main est le médium de l'invisible. Elle transmet l'énergie la plus intime et la plus vraie d'un être à l'autre. Les mains sont le toucher du Cœur. Le Monde se relèvera si nous nous prenons par la main. La plus grande chaîne d'Union est celle du Cœur. Nous Sommes...comme des photons, en perpétuelle interaction. Ne l'oublions jamais.

Le détachement c'est l'Amour libéré de ses artifices et habitudes... il est liberté de Soi et des autres.

On peut être mis à genoux, maltraité, humilié, blessé, on ne brisera pas l'irrésistible réveil de notre âme :

Nous Sommes, Éternité et Liberté, sans aucune limitation. Libres et Un, nous Sommes victorieux des divisions mentales...Si nous le voulons.

Les terroristes ne voleront pas nos rêves, non, car ils ne savent ni voler ni exploser...de Joie.

Le rêve n'est pas la pleine projection dans le futur. Non. Le rêve est l'état Originel du Présent ; et celui-ci n'a pas de prix. Il ne se consomme pas, il ne se détruit pas.

L'avenir et le passé sont fait d'UN Présent actif. Il n'existe ni espace,ni temps qui puisse diviser l'Homme au Présent de sa Conscience Une.

L'avenir est un présent qu'on a rendu possible. Plus que jamais, sa clarté dépend de notre regard.

Le plus beau moment d'une vie, n'est pas immortalisé par le souvenir, ni par aucun projet mais par LE Présent qui nous nourrit, encore et toujours, à l'infini.

Quand Tout redevient spontanément simple, le Mental et les difficultés se taisent.

Gémissons...mais espérons. Aucune terreur dans la durée ne fera plier la Liberté, ni aucune doctrine d'ailleurs. Et si nous devons mourir, mourrons debout mais libres.

Un jour, j'en suis sur, ces politiques seront balayées comme la Lumière chasse les ténèbres. Et on apprendra la méditation à l'école.

Que vibre le printemps dans notre Cœur et l’équilibre de son équinoxe.

Embrassez l'Univers...il vous le rendra bien. Ne regardons plus le Monde avec déclin d’œil... Ouvrons l’œil, du Cœur. Il est INVINCIBLE.

La guerre n'est pas une aventure. La guerre est une maladie. Comme le typhus.

Saint-Exupéry

La religion de l’avenir sera Cosmique. Elle devra transcender la notion d’un Dieu personnifié , éviter les dogmes et la théologie. Elle devra reposer sur un sens du religieux fondé sur l’expérience de l’Unité riche de sens ... Naturelle et Spirituelle.

Albert Einstein

You can cut all the flowers but you cannot keep spring from coming.

Pablo Neruda

On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés.

Albert Einstein

L'amour est dénaturé par l'attachement avec son cortège d'insécurité, de possessivité et d'orgueil.

S Rinpoché

C’est le monde qui est divin car il renferme en lui toutes les oppositions:la lumière la nuit,l e bien le mal, la vie la mort.

L.Schwartzenberg

Si les portes de la perception étaient purifiées, toute chose apparaîtrait...telle qu'elle est, infinie.

Blake

Quiconque laisse les portes de son cœur grandes ouvertes, Peut voir le soleil dans chaque atome.

Rūmi

Eclipsons lesT'Erreurs du Mental...