Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Rectifications In-TEMPORIS...

Rectifications In-TEMPORIS...

Rectifications In-TEMPORIS...

 

De la récréation au travail et du travail à la Re-création,

 

La Vie renait de ses fautes et Recrée sans cesse,

 

Chacun rectifiant sa marche depuis le chaos du matin jusqu'au repos du soir.

 

Derrière chaque carapace que la nature ordonne,

 

les instants se conjuguent d’enchaînements confiants.

 

Chaque morceau de Chair s'anime comme un Orchestre Symphonique.

 

la Vie nous montre le bon ton.

 

Le TON du (JE)U perfectible...

 

Que l’Évidence harmonique inspire .

 

L'Histoire partitionne l’Être par-Faire, pas après pas,

 

En mobilisant spontanément le rythme de nos respirations et de nos fausses notes.

 

Écouter, ouvrir ses oreilles et son Cœur,

 

Le rendre perméable au Son Juste.

 

Accueillir les notes profondes qui résonnent au loin...

 

Et les faire vibrer, en accord, avec Soi.

 

La Nature pose ses morceaux à jouer :

 

Une ouverture et un final,

 

Notre instrument ne sait mentir ;

 

Il faut l'apprivoiser à notre mesure.

 

De surprises en surprises,

 

De Joie en Joie d'apprendre,

 

Les Vies dansent,

 

Par touches d'insouciances amoureuses,

 

Ou de possessions douloureuses.

 

Comme les Sitatungas qui embrassent

 

Les herbes claires de la Savane

 

La Vie avance,

 

Dramatique, belle et fragile.

 

Mais partant fougueuse et parfois si brutale,

 

Les félins ne s'animent que de bonnes intentions.

 

Sans méchanceté Ici et maintenant,

 

Même dans ce sang  qui s'exprime

 

Sans haine!

 

Férocement Félin, naturels et...

 

Passionnément faits l'Un pour l'Autre.

 

Complémentaires!

 

L'Un par l'Autre, ils grandissent et trans-mettent les Harmoniques.

 

Car Tout naît du Chaos et plonge dans LA Dualité Créatrice.

 

Il faut du discordant pour que les cordes s'harmonisent.

 

Les masses informes s'organisent et se révèlent.

 

Les Formes s'extirpent des troublantes et inconfortables limbes

 

De l'inconfort et des souffrances physiques.

 

Les touches noires de l'Univers se conjuguent à ses touches blanches

 

Les oppositions génèrent la Cons-science et l'Equi-LIBRE,

 

Ici et maintenant.

 

Complémentaires!

 

L'Espace et le temps ne nous divisent que momentané-Ment.

 

Bercés par cette Mélodie Originelle qui nous compose

 

D'intuitions réconfortantes,

 

Au milieu des contraires.

 

L'Espérance n'est pas une projection vers nulle part ;

 

Elle est le reflet du Ciel sur Terre dont le poète s'empare.

 

Nous sommes renforcés par nos di-VIE-sions et Dis-Perd-sions...

 

L'infini n'est pas une dispersion spatiale, mais une concentration du Temps.

 

En reconnaissant l'Humain dans l'Homme,

 

Nous cessons d'être à la fois

 

Le Lion et le Sitatunga.

 

Ré-UNI-fiés, au Centre de LA Source apaisée,

 

Enveloppé par un COCON d'Eau Pure protectrice,

 

Nos Yeux s'ouvrent et nos incertitudes mortelles guérissent,

 

voiles après voiles levés :

 

Et nous rendent Libres.

 

Tempérants, ne nous noyons pas dans l' ésotérisme facile

 

Qui protège temporairement notre fuite

 

Mais VIVONS,

 

PLEINEMENT!

 

ICI et MAINTENANT!

 

Comme la Vie qui coule doucement... et sans haine, dans l'évidence de notre Humanité

 

Qui nous appelle.

 

VIVONS,

 

L'Un par l'autre,

 

L'Un pour l'autre,

 

De l'Ego vers l'UN !

 

Composons et dé-Composons en confiance, notre partition d'Homme de Chair,

 

Dans la JOIE de l'INstant IN -TIME.

 

Car il n'est rien de sacré, sans Joie.

 

La gravité est l'émotion du seul Me (n)tal.

 

Acceptons ce que la Vie veut qu'on endure 

 

Chaque souffrance est le prétexte pour ne plus souffrir

 

Mais ne Fuyons jamais la VIe!

 

Le CIEL ne s'anticipe pas sans Terre pour l'instruire.

 

Il faut beaucoup mourir pour bien se Re-Con-NAITRE

 

Il faut beaucoup s' EnFER

 

Pour extraire L'OR du FER.

 

Il est l'Heure...de consacrer  notre Im-Perfectible chemin.

 

 

 

 

 

L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.

Giacomo Casanova