Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
METAMORPHOSES, le sens symbolique du Narcisse et Echo d'Ovide

METAMORPHOSES, le sens symbolique du Narcisse et Echo d'Ovide

METAMORPHOSES, le sens symbolique du Narcisse et Echo d'Ovide

« Une beauté me charme, je la vois, et je ne puis la rejoindre. Pour comble de douleur, il n’y a entre nous ni vastes mers, ni longues distances, ni montagnes, ni murailles fermées de portes ! Un peu d’eau nous sépare. » Echo et Narcisse. Les Métamorphoses d'Ovide

 

L'EAU

 

QUI SEPARE

 

L'eau qui révèle l'Homme à lui-même, partant de son pâle et intouchable reflet

 

L'eau qui le noie de faux amours, de passions et au goût de l’amertume et de l'incomplétude,

 

Qu'aucune relation damnée ne peut assouvir;

 

L'eau qui même nous assèche, et ne désaltère plus notre soif de possession

 

Damnation d'ECHO, amputée du Verbe

 

Damnation de Narcisse, amputé du Corps

 

Impossible conciliation que la Joie a choisi de fuir

 

Mais l'Eau

 

L'EAU

 

QUI REUNIT

 

D'une rive à l'autre

 

L'eau qui transporte nos désirs, de goutte en goutte, comme les atomes cosmiques qui libèrent l’Être et révéle sa vraie nature, Essentielle.

 

La Beauté

 

La Beauté qui transcende l'Ego, qui se contemple sans pouvoir se toucher, qui aime même sans être aimée

 

La Beauté qui élève

 

Qui n'aime plus simplement qu'elle même

 

La Beauté qui anime les corps froids inanimés

 

La Beauté qui s'anime de sublime quand la Source résonne dans un corps irradié

 

Originel

 

La Beauté qui nous touche

 

Qui nous transporte quand on se touche

 

Quand on jouit d'un moment magique, mais sans le retenir

 

Sans en devenir l'esclave

 

La fleur jaune nous rappelle la résilience entre Ciel et Terre

 

Il n'est plus soudain de dualité mais la croisée des chemins

 

En pleine Conscience, entre Ciel et Terre.

 

L’Écho suppose le début et la fin d'un son

 

Ce SON originel est l'Harmonie fondatrice

 

Ce n'est plus le cri de l'Ego

 

Nous ne sommes plus dans l'Ego quand nos yeux plongent à la Source

 

Ce n'est plus notre orgueil qui gouverne

 

Et ADAM retrouve EVE

 

La fleur s'épanouit, libre d'elle-même et irradiante de Beauté

 

Comme un LOTUS

 

Cette Fleur, comme l'acacia, témoigne de cette réconciliation sublime, et indique le chemin vers SOI

 

Celui d'un Cœur qui se réanime alors et qui se gonfle de plénitude, d'Instant originel

 

Nous savons intimement qu'il n'y a ni début ni fin

 

Par-delà l'image qui nous narguait

 

Par-delà les masques qui nous attiraient

 

Il y a un LIEN invisible

 

Une Connexion authentique à cette Source qui motive, chaque jour,notre retour vers elle par l'Expérience.

 

Chaque jour est plénitude d'éternité, au travers la Source qui s'exprime

 

Nous ne sommes plus alors que le reflet imparfait des uns des autres

 

Nous SOMMES

 

Et ce reflet dans le miroir c'est aussi ce que nous étions, pour nous aider à réfléchir

 

REFLECHIR, ne plus FLECHIR

 

Faire de la FLESH une chair exquise

 

En la relevant de Terre

 

Que le Jeu innocent et magique révèle

 

Sur la portée harmonieuse des FREE SONS

 

Ne plus être coupable d'aimer et d’être aimé

 

Et RE devenir

 

Ce RE flet de l'éternité qui s'exprime

 

Ce reflet de la Beauté originelle, incréée et immortelle

 

Oui, cette Beauté est plus que l'Ego qui se contemple sans pouvoir se toucher

 

Qui aime sans pouvoir être aimé

 

Oui, à jamais la Beauté s'anime du Sublime quand la Source résonne dans le corps et l'irradie

 

Promesse de perfection encore, mais pleine d'espérance de l'Unité Parfaite qui nous appelle et nous guide

 

Les belles âmes sont Magnifiques, dans leur corps et dans leurs désirs

 

Tout ce qui est en Terre s'élève

 

Toute forme prend la couleur de la Beauté, quand l'âme s'exprime

 

La Fleur s'épanouit vers le Haut, et se nourrit d'eau et de Lumière

 

La Beauté à un secret intime: elle est le reflet sublime de la Source Lumineuse

 

Qui réconcilie toujours ce que le Mental divise

 

Comme le Jour ne connaît pas la Nuit

 

ECHO et NARCISSE libérés de la possession et de l'Ego

 

Comment rester insensible à leur Beauté?

 

Pourquoi même s'en méfier puisqu'elle nous inspire cette Joie spontanée, débarrassée de ses images vulgaires

 

Car si l'extérieur mène à la Beauté, c'est l'Intérieur qui la consacre

 

C'est l'invisible qui nous touche

 

Et rien, rien alors de ce qui touche l' IN TIME n'est plus jamais Vulgaire

 

« Depuis ce jour, elle ne se montre plus sur les montagnes. Mais elle s'y fait entendre à tous ceux qui l'appellent. »

 

 

Une beauté me charme, je la vois, et je ne puis la rejoindre. Pour comble de douleur, il n’y a entre nous ni vastes mers, ni longues distances, ni montagnes, ni murailles fermées de portes ! Un peu d’eau nous sépare.

Echo et Narcisse. Les Métamorphoses d'Ovide