Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Con-naissances...des illusions vers l'Essence

Con-naissances...des illusions vers l'Essence

Con-naissances...des illusions vers l'Essence

Pourquoi ne suis-je pas parfait

Toi qui fis l'homme à ton image

Es-tu toi même si peu sage

Pour m'avoir créé si mauvais?

 

Ainsi parlait un mécréant

Devant son Dieu plein d'indulgence

Tu es en peine mon enfant

Et je comprends ton indigence

 

Reçois tout l'Amour qu'il te faut

Pour accueillir les divins mots

 

L'Etre chantant qui bat en toi

Je l'ai voulu libre, hors de moi

L'Unité à ses propres Lois

Et entraînerait tout à soi

 

Si tu étais plongé de suite

Toi que l'ordre déjà irrite

Dans le courant de mon vouloir

De fuir aurais tu quelque espoir?

 

Moi, dont la logique sans tâche

Voulant un esprit autonome

Aurai-je ainsi été si lâche

Pour t'asservir à mon royaume?

 

Il me fallait t'en éloigner

Pour te donner la Liberté

Et c’est pourquoi je t'ai plongé

Dans le monde de l'illusion

Afin que tu sois isolé

Dans ton humaine dimension

 

Induite en tous cette apparence

Crée la sphère de l'expérience

Je vous confie l'intelligence

Pour échapper à l'ignorance

 

Si la bête aime ses instincts

Au gré des lois qui font sa vie

L'Homme peut suivre son dessein

Au gré de ses propres envies

 

Comprendre la Vie pour connaitre

Mieux en mourir pour bien renaitre

Ainsi le mal Luciférien

Endeuille trop l'esprit vaincu

Ce n'est pas moi qui l'ai voulu

Mais c'est bien toi qui l'entretiens

 

Quand tu prêtes à l'illusion

L'importance qu'elle n'a pas

Tu confortes la position

Du pêcheur et de son trépas

 

Adam et Eve t'ont instruit

Ils ont exacerbé tes sens

En mangeant du fruit interdit

Et gavés de cent connaissance

Je savais qu'ils s'écarteraient

Du paradis qu'ils habitaient

 

Ils ont voulu leur propre émoi

Le mental a durci leur cœur

en séparant les âmes sœurs

l'Ego a dissipé le Soi

 

Tel est le sens de l'origine

Et voilà pourquoi je devine

Qu'aux portes de la dualité

Ton regard clair et rectifié

Par les symboles et par les nombres

Trouvera l'essence des ombres.