Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Source de Jouvence...

Source de Jouvence...

Source de Jouvence...

Ce qu'il y a de plus permanent en nous, ce ne sont ni nos corps, ni nos visages, ni nos sexes, mais c'est ce qui initie leur mouvement : Notre énergie primordiale, LA Source. L'Essence ; cette énergie en mouvement qui irradie nos enveloppes provisoires. L' Essen-Ciel relie les âmes, au travers les masques de la Vie, souvent malgré elles et parfois en pleine Conscience d'Etre et d'Agir. Vivre c'est Construire le Cœur qui bat en nous, en transfigurant sa fonction physiologique et en le consacrant, c'est à dire, en vivant l’évidence de son mouvement premier et permanent.

La Conscience, c'est le Soi qui se révèle, c'est le germe qui se déploie, c'est la Chrysalide qui libère les ailes de l'Ange, c'est l'Unité retrouvée, c'est l'évidence de l'Etre.

Il faut méditer sur l'Essen-CIEL, se débarrasser des ancres trop lourdes qui nous cantonnent aux paysages immédiats, aux habitudes restrictives car ces mirages nous enferment et nous immobilisent dans une cage à souffrance ou l'âme ne peut se tenir ni debout ni assise ni allongée... En se libérant de ce carcan, on ne fuie pas le Monde - il ne s'agit pas de s'en détacher - on le vit différemment, de l'intérieur.

Le regard du Cœur trans-forme le monde où nous sommes nés, et en révèle la Source en proportion de nos efforts personnels et communs. Au fil de nos Vies et de nos multiples expériences, la permanence du Cœur frappe à notre porte, par delà le Temps et l'Espace. Avons nous le courage de lui ouvrir et de renoncer au confort de notre boite à souffrance.

Chaque pas égocentrique dans la terre, même boueuse, chaque empreinte laissée sur son sol, participe au chemin vers l'Essen-Ciel.

Peu importe nos rides, peu importe nos destins, peu importe le chemin, l'important est ICI et MAINTENANT.

Le bruit et la fureur du Monde nous entrainent dans leur chute complexe et éperdue. Et c'est un effort de chaque instant, que d'échapper aux griffes du Temps: non par la chirurgie, mais par le regard du Cœur, la Consistance de l'Essen-Ciel qui vibre et a toujours vibré en nous depuis Toujours, cette innocence éternelle, source de jouvence et d'Or symbolique qui fait la richesse de l'instant et sa magie. Et quelle plus belle manifestation de cette état que la Joie et le sourire d'un enfant.

Il faut aimer les interactions que l'Amour permet car il est le chemin vers Soi, même s'il est sinueux, même si ses manifestations nécessitent parfois quelque réglage et mises au point, l'Amour est LA Fréquence du CIEL qu'il faut régler sur Terre, comme on règle le vieux transistor de Papy pour recevoir l’émission d'un son le plus audible possible.

L'âme émet en permanence et nous devons apprendre à nous caler sur ses fréquences.

Cette musique consacrée en consonance parfaite est une quête, un Graal que l'extériorité ne peut saisir. Aucune richesse n'est comparable à la simplicité de cette mélodie secrète. Les mélomanes peuvent le percevoir car ils se sont débarrassés, avec force et constance, de leur oreilles barbares. Nous sommes tous des mélomanes emprisonnés dans une boite de cacophonie à la recherche du Son Juste.

Orchestre vivant, la nature attend patiemment l'oreille qui la mérite. Combien écoutent son chant. Combien lui préfèrent les sirènes vulgaires. Et l’oreille se travaille à la mesure du Cœur. Non sans doute par la tension des Forces du Mental, mais par un relâchement du Connu, par un lâcher prise des habituelles résistances. On ne conquiert pas la mélodie première avec les armes du vulgaire, on se laisse inonder par elle par infusion, par les évidences que nous pouvons. Le Monde Physique et Mental s'efface devant les progrès du Cœur. que savons nous spontanément de la Lumière depuis notre naissance, sinon l'expérience que nous en faisons et le témoignage de nos proches ou lointains? Toutes les formes de l'Amour participent de sa substance sacrée. Nous sommes des apprentis musiciens passant par le discordant de notes imprécises pour déchiffrer la grande partition originelle.

Le développement de ces fréquences nous relient les uns aux autres, par le jeu d'affinités plus ou moins grandes.

Nos énergies nous rassemblent ou nous isolent. Difficile d'être mélomane, dans un monde de dissonances, mais c'est si nourrissant. Quand on a entendu la Voix du silence, quelle plus belle récompense?

Mais peu importe d'être traité d'original, peu importe si on se raille des Artistes qui avancent plus ou moins masqués ou qui portent, plus ou moins subtilement cette différence primordiale. Beaucoup en ont même payé de (l'une de) leur Vie. Mais le rêve n'a ni prix, ni âge, ni distance. Il y a le mal. Oui, incontestablement! Mais il y a surtout l’Ét(H)ernité, qui ne lui laisse aucune chance, dans la durée.

Les progrès dans les visions du Cœur amplifient la puissance des progrès futurs. Le chemin vers l'Essen-CIEL est sans retour, ni régression possible, quoiqu'il puisse être marqué par quelques arrêts notables.

C'est dur pour un éveillé de vivre dans un monde aussi endormi. On se frotte, malgré Soi et si souvent, à ses cauchemars.

Les porteurs de Lumière sont toujours des cibles pourchassées que l'obscurantisme tente d'éteindre pour se maintenir en vie. L’âme se révèle par l'Amour, les barbares par la haine. Aimez, Aimez, Aimez. Le reste est accessoire. Aimez et La Lumière pourfendra les ombres. Si l'obscurité est partout tapie où la Lumière s'éteint, la Lumière dissipe toujours les velléités du vulgaire.

L'Amour n'a pas d'âge...baignons nous, comme Junon, à sa Source de Jouvence, pour y retrouver notre virginité.

Abolis ton savoir, et tout en toi s'ouvrira pour recevoir la connaissance...ne cherche pas à transmettre ta pensée, ta conscience : contente toi de chanter suivant ton rythme et suivant ton harmonie. Celui qui est vrai t'entendra.

Scwhaller de Lubciz.