Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Les ailes que tu mérites...

Les ailes que tu mérites...

Les ailes que tu mérites...

Si le monde vu des yeux ne passe pas par ton cœur, tu vis dans la triste Séparation.

Tout n’est plus alors qu’Extérieur, y compris toi même totalement excentré.

Porté par les vents, au hasard des courants. Tu avances sans but ni fin, dans le monde d’en bas, règne de la dualité inhérente, des plates et contradictoires certitudes ;

Tu sais, combien l’absurde condition humaine ignore sa source divine et prête, sur le chemin, une confiance aveugle à l’Ego qui la malmène.

Petit enfant au départ du sentier, tu vivais encore quelques douces et magiques intuitions, innocence pure en voie de future et rapide extinction.

L'Ego ne tardera pas à tendre un voile sur ton Monde, pour y projeter une vie d’habitudes et de préjugés aux couleurs égayantes et confortables.

L’Ego t’a construit une zone de confort dans laquelle tu t’es endormi en attendant la mort. Sommeil ponctué de jolis rêves ou de cauchemars effrayants mais sommeil toujours. Tu rêves éveillé.

L’Ego, par delà mal et bien est pourtant bien l’outil de ta Liberté.

Il forme un chemin de Terre aux âmes en quête d’elles mêmes. Il est le geôlier en même temps que le libérateur.

Il nous bouscule et nous oblige à nous réveiller. En focalisant le moi, il entrouvre des porte vers un au delà du connu.

L’Ego t’ancre les pieds en terre ; Saches lever les yeux du cœur vers le Ciel et trouver, par la force de l’éveil, l’équilibre des forces qui te traversent.

Alors le monde dans tes yeux passera par ton cœur et tu vivras la réconciliation des contraires.

Tout n’est qu’intérieur et conscience irradiante.

Conscient, tu te sais immortel et permanent, les pieds en Terre, la tête dans le ciel, tu perçois d’intuition ce que tu sais canaliser de la Source, en proportion de ta pureté vibratoire et au gré de tes expériences grossières.

Ta conscience se détache d’évidence des formes brutales de l’Ego, comme des masques innombrables qui tombent, comme autant de peaux mortes devenues inutiles.

Partant de la barbarie d’en bas, tu t’élèves en spirale et tourbillon ascendant vers les plus hauts degrés de perception.

De portes en portes, les signes et les symboles purifiant tes filtres et les évidences se succédant comme autant de petits miracles au quotidien, tu renais seconde après seconde, ici et maintenant, par delà le temps et l'espace d'en bas.

Tu te fonds dans la foule mais tu n’es plus vulgaire. Tes vibrations sont attirantes pour les uns, angoissantes pour la majorité, car tu es différent, objet de fascination et de raillerie.

Les Hommes, enfermés dans leurs schémas grossiers, dénigrent ceux qui planent et veulent aller vite en besogne sans apprendre, sans comprendre, ils veulent voler, comme ICARE l’orgueilleux.

Le CIEL peut attendre.

Toute âme est Chrysalide sur Terre et déploie les ailes qu'elle mérite.

Par delà bien et mal.

Aimer c'est l'art d'être avec d'autres, méditer c'est l'art d'être en relation avec soi-même ; laissez l'amour et la méditation être vos deux ailes.

OSHO

Les anges sont des esprits, mais ce n'est pas parce qu'ils sont des esprits qu'ils sont des anges. Ils deviennent des anges quand ils sont envoyés en mission. En effet, le nom d'ange fait référence à leur fonction et non à leur nature. Si vous voulez savoir le nom de leur nature, ce sont des esprits ; si vous voulez savoir le nom de leur fonction, ce sont des anges, ce qui signifie messager.


Saint Augustin, Psal. 103,1,15.