Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chris le Gardien auteur

Chris le Gardien auteur

Menu
Extra-Ordinaire...

Extra-Ordinaire...

Extra-Ordinaire...

Extra - ordinaire, comme le Monde qui nous a insufflé la Vie terrestre.

Notre écorce révèle très progressivement le Céleste, comme le témoignage vivant de nos origines. Ce jaillissement de Lumière n'est pas qu'une simple construction intellectuelle ; cette Lumière est nourricière ; elle nous précède et nous survivra. La Lumière, nous la filtrons à la mesure de notre cœur.

La Lumière?

Dès qu'on tente de la définir elle passe entre les mailles de la raison.

Elle est aussi indéfinie que l'infini dans notre coeur.

Bien sur, même les mots sont des symboles. Ces symboles qui donnent à nouveau au Verbe Initial un peu de signification, puisque ses mots sont perdus. Nos mots substitués nous instruisent, par le cœur, et nous ouvrent à nous-même.

Les mots ont un pouvoir : faire résonner en nous la vibration originelle ou obstruer le chemin qui conduit son écho.

Il y a les mots ordinaires qui s'enlisent en terre, et il y les mots du cœur qui élèvent vers l'Amour ; Par delà les phrases, il y a les symboles qui ouvrent la porte de la Lumière et du Moi profond qui y est né.

L'ordinaire, de notre naissance à notre mort, est l'espace temps nécessaire, défini pour éprouver la Magie du SOI, au travers nos expériences humaines, de tristesses et de joies et pou communiquer de l'ordinaire vers l'Extra-ordinaire.

Oui : notre âme se met en mouvement plus ou moins consciente d'elle-même.

Et un jour, elle se réveille et casse ses chaines, comme le prisonnier de la caverne.

Et un jour nous la rencontrons dans notre chair et dans notre âme rassemblés.

Et un jour nous sommes illuminés et nous irradions de l'intérieur ; Non uniquement grâce à l'autre, mais grâce à l'alchimie du pèlerinage personnel ; à Nous-mêmes.

Et un jour, les Êtres que nous croisons et qui vibrent à notre même niveau, se rapprochent de nous et nous communions en paix et en joie.

Et tous les signes et symboles Extra-ordinaires accompagnent chaque jour, comme autant de jalons et d'indices, tous ceux et toutes celles qui comme nous, ont cheminé et se sont éveillés à la Lumière.

Cette folie qui éclaire les ténèbres et les souffrances des Hommes, c'est la magie de l'Extra-ordinaire ; c'est la magie de l'Homme réconcilié. C'est bien là que niche l'essen-CIEL. C'est l'Expérience magique de la Lumière.

Oui ; quelle belle folie de se baigner de Lumière.

Nous sommes doublement fous car il nous arrivera encore de douter de la Beauté de ce que nous vivons et ressentons. La Foi est un paradoxe sans issue, puisqu'elle sous-tend toujours le doute de l'Ego qui résiste ; mais celui qui a vu la Lumière ne s'en éloigne plus durablement ; même lorsqu'il est encore confronté à l'ombre de lui-même.

Même les anges désincarnés mettent leur belle énergie à l'épreuve des tempêtes humaines pour aider les êtres qui les subissent.

Car il y a la Vie de tous les jours, hier, aujourd'hui et demain. Le temps ordinaire, Le temps? C'est la mesure de l'être et de l'agir. Plus nous sommes séparés de Soi et plus nous dépendons du temps. Rassemblons nos égarements. Réconcilions nos divisions. La Vie engage l'Homme tout entier, par ses oppositions.

Il n'y a alors plus de fusion, plus de destruction, plus d'opposition, plus de dualité ; il y a juste la Lumière qui dissipe les ténèbres. Juste l'Etre qui grandit à lui-même, à l'ombre de lui-même. Ces vibrations fédèrent par capillarité, les êtres compatibles, que l'Amour habite.

La vie n'épargne à personne la part qui lui revient. La Vie engage l'Homme tout entier, sans oppositions.

La voix du coeur passe par la terre et c'est en terre qu'on accède au vrai ciel. Si ton cœur est étouffé par la colère tu es comme arraché de toi-même, âme errante en perpétuelle recherche d'un Soi qu'elle ne trouve pas.Tu es responsable de la couleur du ciel. L'Ego et la sagesse ne peuvent cohabiter sans la nécessaire humilité qui les réconcilie. La paix sera la plus belle conquête de l'Homme à condition qu'il aille la chercher là où elle n'a jamais cesser d'être:au fond de son coeur. C'est alors l'Evidence qui s'incarne, l'alchimie qui opère.

De même qu'on ne se souvient pas de ses vies antérieures, n'explorons pas de force l'invisible, sans y être invité par l'évidence intuitive.

La plénitude n'est pas la Lumière qui s'impose à nous, comme un miracle.

La plénitude n'est pas la Lumière opposée aux ténèbres, mais celle qui les dissipe.

L'Amour n'est ni une cause, ni un effet. L'Amour est sans cause et sans effet. L'Amour est la matière primordiale du Monde d'en haut que l'on filtre d'en bas. Même si déjà les mots sont de trop. Car les mots courants, sont toujours malhabiles à parler de l'Amour. On peut parler d'attachement, d'attirances, de désir physique, de jalousie, de romantisme, d'émotions, mais les mots sont insuffisants pour dire l'Amour ; Celui du Verbe initial. 

L'Amour ne se dit pas ; il infuse en chacun et chacun l'infuse à sa manière. Nous tenons tous en nous un peu du puissant et infini Amour, même imparfaitement, même maladroitement; peu importe, pourvu qu'il infuse.

L'Amour n'est jamais en danger, car il EST, par delà le temps et l'espace, par delà même l'expérience qui le découvre. Au commencement était le Verbe et le verbe était au commencement. Il est la Lumière des Hommes nous dit St Jean.

Il n'est pas étonnant alors que l'Extra-ordinaire fasse de nous nous des illuminés n'est ce pas? chaque fois que nous ressentons intimement la Lumière jaillir, c'est notre Être essentiel qui renait et se souvient.

Il n'est pas étonnant que nous soyons fous et que le doute s'installe devant une telle originalité? Sa puissance nous rassure et nous apeure. Apeurés, nous pouvons l'être, chaque fois que nous sous sentons différents. Et nous tentons, dans d'ultimes sursauts d'orgueils, d'être et de faire comme tout le monde. Et nous rejetons l'évidence du monde au delà de notre grotte comme si celà même n'était au final qu'un mirage.

Oui ; l'Ego lutte et mène un combat dominateur et manipulateur. L'illusion absurde voudrait nous faire rouler notre pierre, à nouveau ; pour l'éternité.

Mais celui qui a vu la Lumière à l'extérieur ne revient pas dans la grotte sans quelque chose de profondément bouleversé en lui. Celui qui a vu la Lumière ne roule plus sa Pierre lourde et ronde. Son œil s'est ouvert ainsi que cette partie de conscience qui dormait en lui, à l'état de Chrysalide depuis toujours, au fond de son coeur.

Ses ailes de papillon se sont développées et il se surprend à voler, sans ne plus être un Icare, mais un ange s'est révélé que le Cosmos attendait.

Nous sommes des papillons, élevés entre Ciel et Terre. Nous savons voler quoique maladroitement encore. Mais nous pouvons compter les uns sur les autres, pour nous élever, aussi loin que nos coeurs étaient enfouis jadis : au centre de l'infini nous-même

Vivons nos rêves. Osons voler. L'univers nourrit les audacieux.

Voler, c'est s'élever au dessus tous les mirages.

La Lumière de l'infini jaillit humblement des cœurs en révèlant à l'Homme la magie du Ciel, sa part cachée de mystère.

Sa part première et dernière d'Extra-ordinaire.

 

Le bonheur n'est pas le fruit de la paix, le bonheur c'est la paix même.

Alain

La liberté s'allume dans les ténèbres.

Heureux celui qui se jette au bout de lui-même .

Louis Aragon

Il faut fouiller la terre pour accéder au ciel, être le terreau de soi-même.

Frédéric Lenoir

Extra-Ordinaire...